Sony QX10, le compagnon photo mobile. 

Depuis plusieurs mois j’ai un nouveau compagnon qui me suit un peu partout: le Sony QX10. Un appareil photo atypique que l’on peut glisser dans sa poche et qui communique avec son smartphone. Si vous me suivez sur Instagram vous avez sans doute pu remarquer que régulièrement mes photos sont taggées avec #QX10, je m’en sers beaucoup pour partager sur les réseaux de façon instantanée.

Une photo publiée par Charlotte (@chamolko) le

Trimballer son reflex n’est pas toujours chose aisée, même en se limitant au minimum cela reste parfois encombrant et lourd et se contenter de son smartphone est parfois source de frustration. Pour ma part j’ai toujours mon iPhone 4S et les photos laissent parfois à désirer, il faut l’avouer, et cela me rebute toujours un peu de n’avoir que « ça » dans la poche. Et je n’ai pas envie de changer de smartphone, celui que j’ai me suffisant amplement. C’est donc pour cette raison que je me suis intéressée à cette nouvelle génération d’appareils photo.

Petit tour d’horizon de l’appareil ! Celui-ci est doté d’un capteur CMOS Exmor R™ de 18,2 MP et d’un zoom optique x10, d’un stabilisateur, iso de 100 à 12800 et permet de prendre des vidéos en HD jusqu’à 30 ips. Extrêmement léger, l’appareil pèse seulement 105g (batterie et support compris). Retrouvez toutes les caractéristiques techniques sur le site Sony. L’appareil est livré dans une boite ronde, atypique jusque dans le packaging donc, qui contient l’essentiel: un câble usb pour recharger l’appareil, l’appareil photo et sa dragonne, et le support pour le fixer sur un smartphone. Ainsi que le manuel d’utilisation et la garantie.

Depuis janvier dernier je l’ai utilisé de façon très régulière, dans mon quotidien, l’avantage étant son format très compact (même si lorsqu’il est dans son étui il prend beaucoup plus de place), je pouvais le glisser facilement dans une poche ou le plus petit de mes sacs à mains. Je l’ai emmené avec moi en vacances, et c’était assez confortable de pouvoir me passer de mon reflex sans une trop grosse frustration et de pouvoir capturer quelques souvenirs avec une bonne qualité d’image.

Combloux copie

Avantages:
– Le format ultra compact
– La qualité des photos et vidéos
– Travailler les photos directement sur smartphone
– La prise en mains
– La possibilités de prendre des cadrages originaux

Défauts
– Le temps de connexion avec l’appareil
– L’application qui souffre de nombreux bugs
– La batterie
–  Perte de qualité lorsque le zoom est très poussé

Quelques notes:

  • Le QX10 est avant tout dédié à un public amateur et/ou à toute personne souhaitant optimiser son smartphone grâce à un appareil photo plus performant. Il n’y a pas de réglages à connaître et tout novice saura se débrouiller avec. Le mode « auto » règne en maître, n’espérez pas aller trifouiller dans les réglages, il n’y en a pas.
  • Si l’appareil est démuni d’écran vous pouvez tout à fait prendre des photos sans systématiquement le connecter à un smartphone. Il vous faudra alors jauger le cadrage au feeling ! Pas toujours évident mais avec un peu d’entrainement on s’habitue, pour une prise de vue plus rapide.
  • Les photos peuvent être stockées directement sur la mémoire de votre smartphone, contrairement aux vidéo qui ne peuvent être réalisées uniquement lorsqu’une carte micro SD est insérée dans l’appareil.
  • Lorsque vous souhaitez partager une photo prise avec le QX10 directement sur Instagram l’application bugge car le fichier est trop imposant. Passez par une application comme VSCOcam qui réduira automatiquement la taille du fichier lorsque vous l’importerez dans votre galerie.
  • Il est important de ne pas négliger les batteries, que ce soit celle de l’appareil ou celle du smartphone, celles-ci peuvent se décharger rapidement. Heureusement, tout comme votre téléphone il est possible de recharger l’appareil photo avec une batterie de secours.

RueLepic copie

AvenueNewYork copie

CabaneCalais copie

Au final, le Sony DSC QX10 s’avère être un appareil très sympathique à utiliser, malgré quelques bugs et problèmes de connexion, il a un côté très ludique et permet notamment de prendre des angles de vue différents lorsqu’il n’est pas fixé sur le smartphone. Il plaira aux amateurs de gadgets technologiques. Bien entendu, c’est avant tout son originalité qui séduit, puisque nombre d’appareils photos compact disposent du mode wi-fi désormais. La marque a développé plusieurs modèles dans cette gamme, à des prix plus ou moins élevés mais la simplicité du QX10 est à privilégier, pour un appareil plus performant mieux vaut opter pour un compact plus classique ou un hybride.

Comme d’habitude, si vous souhaitez en savoir plus et si vous avez des questions je vous donne rendez-vous dans les commentaires, j’y répondrai le plus rapidement possible. Et si vous souhaitez lire un test plus technique, je vous invite à lire celui réalisé par Les Numériques.

Toutes les infos: Appareil photo DSC QX10, 150€ en moyenne. Disponible en trois coloris: noir ou blanc et or et même désormais en rose. Etui disponible séparément, 25€. Mémoire: carte micro SD, non incluse. 


J’ai écrit cet article en septembre, après une utilisation complète, afin de me faire une idée juste de l’appareil que j’avais en main. Malheureusement, mon appareil a décidé de tomber en panne à ce moment là… Dommage ! La panne était incompréhensible, l’appareil après une crise entrée/sortie de l’objectif à décidé de ne plus répondre de rien. Résultat aujourd’hui, après un retour au SAV, on m’annonce que mon appareil a tout simplement été… Détruit. Oui rien que ça! La panne étant trop importante. J’étais déjà assez étonnée, ayant une grande confiance dans la marque Sony, que l’appareil tombe en panne après 9 mois seulement d’utilisation, je le suis encore plus en apprenant que c’était irréparable et que mon appareil a fini à la poubelle !  De plus, j’ai dû réclamer une explication (après plusieurs semaines sans informations), car celle-ci ne m’avait pas été donnée, et on ne m’a même pas proposé de remplacement de l’appareil. Pas vraiment positif pour une marque avec une telle réputation. Je dois, je l’espère, être un cas isolé, mais je suis très (très) déçue…

EDIT Avril 2016: j’ai pu de nouveau avoir un appareil neuf, en espérant que celui-ci soit ne me fasse pas faux bond. 

Shebam ! Pow ! Blop ! Wizz !

4 Comments

  • 1001decors

    1 février, 2016 at 8 h 49 min

    Justement je suis à la recherche d’un petit appareil afin de prendre en photo mes réalisations, un outil qui me suivra un peu partout ! Merci pour le petit retour d’expérience :) Le QX10 semble être un bon outil de travail pour moi.

    Répondre
  • Hervé

    14 mars, 2016 at 8 h 20 min

    Je possède aussi cet appareil et dans l’ensemble j’en suis assez content. Je suis d’accord en ce qui concerne l’autonomie de la batterie et la connexion avec le smartphone (parfois ça met du temps à se connecter sans raison). Concernant les réglages manuels, le mode « Program Auto » permet de choisir l’ISO, la balance des blancs et la correction d’exposition. Ta mésaventure au SAV est surprenante ; j’ai ramené le mien 2 fois au SAV (une fois pour faire réparer le clapet qui protège les prises et la seconde pour faire enlever les poussières à l’intérieur) sans aucun souci.

    Répondre
    • Charlotte

      14 mars, 2016 at 16 h 20 min

      Personnellement ce n’est pas trop ce que j’appelle des réglages manuels, tant ils sont insignifiant. Pratiques mais en aucun cas ne permettent de prendre la main sur le mode auto.
      Pour ce qui est de ma mésaventure, j’en suis tout autant surprise et ça me laisse un goût très amer sur cet appareil… La panne était déjà incohérente, la destruction encore plus, et le tout sans aucune explication de la part de la marque.

      Répondre

Laisser un commentaire