Lomographie Matériel Photographie

Lomographie et Diana Mini.

21 janvier, 2013

Vous l’avez sans doute déjà remarqué, les petits appareils en plastique (Toy Camera) font de plus en plus leur apparition ces 2 dernières années. Et peut-être avez-vous déjà entendu parler de la Lomographie ? Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Car, même si certains (beaucoup) prennent les appareils lomographiques pour des accessoires de mode tendance (ce qui m’enerve, un peu, beaucoup), c’est avant tout un courant photographique intéressant à comprendre.

La lomographie est un terme qui vient de Lomografie (allemand) et est une marque déposée autrichienne: Lomographische AG, plus connue sous le nom de Lomography en anglais. Cette société a remis au goût du jour, et relancé la vente des appareils photos argentiques soviétiques, tout à commencé avec le Lomo LC-A (d’où le nom), dont la société à acquis l’exclusivité de vente, un appareil bas de gamme et bourré de défauts (vignettage, saturation des couleurs, aberrations chromatiques ou encore un grain important). Les images produites à partir de ce type d’appareils sont donc très loin des clichés parfois trop aseptisés produits avec la technologie actuelle, et c’est donc ces défauts qui sont mis en avant et revendiqués par tout amateur de lomographie. Aujourd’hui la société vend de nombreux modèles d’appareils, aux défauts et à l’originalité variable, la lomographie s’étend donc à tous les appareils photos bas de gamme et le plus souvent en plastique ! Les adeptes sont ainsi appelés des lomographes et forment une grand communauté à travers le monde (plus de 500 000 membres sur le site communautaire Lomography). Vous pouvez vous rendre sur la page Wikipédia pour plus d’infos.

Je me suis mise à la lomographie il y a environ 4 ans, avec l’arrivée du Diana Mini, c’est donc cet appareil que je vais vous présenter aujourd’hui ! Le Diana Mini est la petite sœur du Diana F+ (un appareil 120mm qui date des années 60, un boîtier plastique fabriqué en Chine qui a l’époque fût sacré pire appareil photo jamais construit, rien que ça !). Contrairement à son ainée, le Diana Mini est beaucoup plus petit et fonctionne avec des pellicules 35mm, moins encombrant et plus accessible grâce à l’utilisation de films plus courants, l’appareil dispose aussi de spécifications qui lui sont propre: sont grand atout et de pouvoir créer 2 types de prises de vue: un format carré, et un demi format rectangulaire. Ainsi sur une pellicule 36 poses on peut prendre jusqu’à 72 vues. Pour ce qui est des spécificités techniques: lentille plastique, focale 24mm, mise au point manuelle, ouverture f/8 ou f/11, vitesse d’obturation 1/125s ou mode B. Possibilité de créer des superpositions et de faire des poses longues. Vis pour trépied et griffe pour Flash.

Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH

Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH

Prises de vue au Pont Alexandre III à Paris, prise au format carré, et en demi format.

Un Diana mini coûte 49€ et 89€ avec flash, un appareil assez abordable et bien plus résistant qu’il n’y paraît ! Tout comme le Diana F+, il est désormais décliné en de nombreuses éditions, appelées « clones ». Il existe donc en version bling bling entièrement doré, en noir ou en rose, mais aussi en version cartographie ou encore en léopard… Pour voir toutes les versions, vous pouvez vous rendre sur le micro-site dédié au Diana Mini. L’appareil est disponible sur le shop Lomography, ainsi que dans toutes les boutiques de la marque. Certaines boutiques (physiques ou e-shop) vendent aussi certains appareil, néanmoins soyez vigilant au prix de vente, parfois gonflé par les revendeurs. Enfin, en ce qui concerne les pellicules, il utilise toutes les pellicules 35mm, que vous pouvez trouver dans les labo photo ou sur internet, pour ma part je commande le plus souvent chez Digit-Photo, les prix sont très compétitifs et la livraison, même classique, est très rapide. Enfin pour le développement, rendez-vous auprès de votre laboratoire préféré, un développement de pellicule seul vous coûtera environ 4€, 10€ avec la numérisation de votre film, et 15 à 20€ avec vos tirages.

Après toutes ces années en compagnie du Diana Mini, je l’utilise toujours aussi agréablement ! Et plutôt que de vous raconter de long en large ce que ça donne, je vous présente quelques résultats en images ! Des clichés totalement imparfaits, sous-exposés ou sur-exposés, flous, granuleux… en bref des tas de réjouissances qui font que chaque développement réserve son lot de surprises !

Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH

Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH

Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH

Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH

Pour finir, une petite selection d’appareils photo disponibles auprès de Lomography: Spinner 360°, La Sardina, Sprocket Rocket, Action Sampler, Fisheye N°2.

La prochaine fois je vous parlerai du Diana F+ !

You Might Also Like

55 Comments

  • Reply Blogdudimanche 21 janvier, 2013 at 17 h 40 min

    J’aime beaucoup ! Ce qui est drôle, c’est qu’hier je me suis renseignée là dessus, parce que j’en vois partout, et que j’ai l’impression que peu de gens savent finalement ce que c’est, à part que c’est tendance ! Du coup merci :) je suis fan fan !

    • Reply Charlotte 21 janvier, 2013 at 19 h 59 min

      De rien ! Oui c’est ce que je déplore un peu ces derniers temps, c’est l’appropriation de cet appareil (ou d’autres) par les modeux pour se la jouer cool ou tendance… Sans connaître le vrai courant photographique qui s’y rattache :/

    • Reply maquillagesyeuxbleus.com 16 octobre, 2014 at 23 h 54 min

      Ils sont vraiment sympas les demi-formats ;

  • Reply Amélie 21 janvier, 2013 at 18 h 33 min

    mes 5 premières pellicules ont été foirées! La rage, surtout quand c’était des photo de Barcelone !!
    Les deux qui ont suivi ont été réussies mais utilisant un fish eye, la machine n’arrive pas à délimiter les photo, du coup mes photo sont couper de moitié !!
    Ca m’a un peu démoralisée, mais je m’y remettrai quand les beaux jours reviendront !

    • Reply Charlotte 21 janvier, 2013 at 20 h 04 min

      Quel est le problème exact rencontré ?
      Tu parles du Diana Mini ou peut-être plutôt du Diana F+ (vu que tu parles de Fisheye) ?
      Le soucis avec la délimitation des photo, tu parles des résultats au labo ? Car si par exemple les tirages ou le scan n’est pas bon c’est que le labo n’a pas bien fait son boulot ! Par exemple, quand je faisais encore scanner mes films en labo, ils reprenaient toute les photos une par une car en mode automatique ça ne sortait pas correctement. Si c’est un problème au niveau de l’appareil, le mieux est de contacter le SAV par contre, si il y a un défaut il faut le remplacer.

      • Reply Amélie 22 janvier, 2013 at 18 h 11 min

        oui c’est un Diana F+ !! Oui les résultat de labo, je vais t’envoyer par mail les photo que tu voient si çà ne te dérange pas :)

        • Reply Charlotte 22 janvier, 2013 at 18 h 15 min

          Ok ! Je jetterai un coup d’œil ;) Tu fais développer tes films à quel labo ?

  • Reply Clémentine. 21 janvier, 2013 at 18 h 40 min

    Personnellement j’adore Lomography!
    J’ai sauté le pas il y a environs un an, et je possède La Sardina Möbius, vrai coup de coeur quand j’ai vue ce modèle.
    En tout cas cet article est vraiment sympa, et puis les photos que tu as réalisé avec ton Diana Mini sont top!

    Bisous!

    • Reply Charlotte 21 janvier, 2013 at 20 h 05 min

      Oh la Sardina Möbius, mon préféré je crois, j’adore le motif… J’avais d’ailleurs failli craquer :D
      Merci à toi !

  • Reply madamezazaofmars 22 janvier, 2013 at 12 h 45 min

    Avec mon copain, nous sommes des mordus d’ argentique et j’ ai eu un Diana Mini à Noel. J’ ai déjà passé une pellicule en noir et blanc et j’ai hâte de passer ma portra

    • Reply Charlotte 22 janvier, 2013 at 12 h 47 min

      Ah la Lomographie dès qu’on tombe dedans on devient très vite accro ! Je te souhaite plein de bonnes choses avec ton Diana Mini alors !

  • Reply Fay 22 janvier, 2013 at 14 h 40 min

    J’aime beaucoup la dernière ! Je suis une adepte du Diana F+, je pars bientôt en Chine, je compte bien faire de jolis clichés là bas !

  • Reply mon ménage à cinq 22 janvier, 2013 at 14 h 56 min

    Ah oui, la lomography… J’en fait depuis plus de 10 ans, j’ai commencé avec le Holga… Et je préfère toujours son rendu à celui du Diana mini à vrai dire… Et j’avoue être un peu en pause Lomo, c’est devenu le Ikea de la photo, c’est triste, le marketing a pris le dessus… (ma lomohome n’a pas du être alimentée depuis des années, comme mon lomoblog…) Mais bon j’ai toujours un appareil sur moi… Mais pour les photos carrées, je préfère les bonnes vielles pellicules 120 ! :)

    • Reply Charlotte 22 janvier, 2013 at 15 h 49 min

      En effet les pellicules 120 donnent un effet particulier aux images, mais c’est souvent moins accessible (que ce soit au niveau du développement que pour l’achat des films), d’où mon envie de commencer par parler du Diana Mini que je juge plus accessible et meilleur marché ;) Après chaque appareil à ses propres atouts.
      Je te rejoins totalement pour ce qui est du côté bien trop marketing de Lomography… qui m’attriste souvent, surtout pour les prix qui s’envolent de façon injustifiée. Ce qui est en opposition avec le courant lo-fi qui se veut accessible à tous et surtout pas cher !

  • Reply Carole 22 janvier, 2013 at 14 h 59 min

    Je découvre ton blog avec cet article très intéressant, j’ai longtemps pensé à craquer pour un lomo, et puis je sais pas, je crois que j’ai lu trop d’avis négatifs sur le développement et le fait que c’était pas siii génial (et puis je me suis dit que ça allait couter très cher aussi en développement). Et du coup j’ai laissé tombé… mais bon maintenant que je te lis et que je vois tes photos je me dis que j’aurais peut être pas du ! :) J’ai craqué pour un instaxmini ya pas longtemps du tout, donc je peux pas me permettre d’acheter un lomo maintenant. Mais dès que je pourrais, je pense que je me lancerai ! :)

    • Reply Charlotte 22 janvier, 2013 at 15 h 56 min

      Comme toute chose il y aura toujours des avis positifs et des avis négatif, d’où l’intérêt de pouvoir se faire son propre avis :) Pour ce qui est du coût, c’est assez raisonnable, on ne va pas dire que c’est donné mais c’est tout à fait abordable. Ce n’est pas tant le développement qui coûte cher mais ce sont les tirages papier. Après pour faire de la lomography tout bon appareil en plastique récupéré en brocante pour quelques pièces fait l’affaire !
      Pour ce qui est des Fuji Instax, c’est super chouette ! J’en parle d’ailleurs ici: http://charlottebocquet.com/journal/instants-voles-fuji-insta-mini-7s ;)

      • Reply Carole 22 janvier, 2013 at 16 h 27 min

        Oui oui c’est ce que je voulais dire , pas le développement, mais les tirages. Pour avoir pris pas mal de photos argentiques à un moment, je sais que c’est abordable, mais à la longue … c’est pas la même histoire ! ;) Bref, j’attends d’avoir un peu plus les moyens, ou de rencontrer la bonne affaire sur une brocante (pff j’y avais même pas pensé au coup des brocantes et je me voyais déjà sortir minimum 40 € pour en avoir un ^^ ) !
        Et oui l’instax mini est super, je l’aime, j’avais acheté que 2 packs de 10 films… grosse erreur, j’aurai du en prendre 50 d’un coup ! J’ai envie de faire des tonnes de ces minis photos ! (en tout cas j’ai lu ton article à ce sujet, très bien fait également, bravo ! :)

  • Reply Mélina 22 janvier, 2013 at 15 h 40 min

    Je trouve que les Lomo font de magnifiques photos, elles ont quelque chose de différent, réellement! J’en ai eu un à Noël mais il est arrivé cassé; le compteur ne marche pas du coup impossible de savoir où on en est et de bien faire fonctionner les pellicules! Grosse galère pour prendre contact avec le service client et un peu peur de le renvoyer car il nous ont dit de renvoyer seulement l’appareil dans une enveloppe à bulle sans suivi etc… Je suis un peu déçue sur le coup, moi qui en voulait un tellement!

    • Reply Charlotte 22 janvier, 2013 at 16 h 01 min

      Bonjour Mélina, je comprends que tu sois déçue ! Ton appareil a été commandé directement auprès de Lomography ? Le SAV est plutôt sérieux (je n’ai pas eu affaire à eux, et je touche du bois, pour le moment) d’après les retours que j’ai pu avoir. Donc le mieux est de leur faire confiance au lieu de rester avec un appareil défectueux ;) Après tu peux choisir d’avoir un suivi sur le courier tout de même si ça peut te rassurer.

  • Reply SnowR 22 janvier, 2013 at 15 h 54 min

    Cela fait un an que j’ai le mien, et j’ai toujours la première pellicule que j’avais mise dedans. Faut dire aussi que j’ai peur de me louper avec le Diana, alors souvent je préfère prendre le numérique, histoire d’augmenter les chances de réussites. Cependant, j’ai bien l’intention de réutiliser mon Diana et de faire développer ma pellicule avant juin.

    • Reply Charlotte 22 janvier, 2013 at 16 h 09 min

      Ah oui un an… Eh beh ! De quoi as-tu peur ? C’est le principe même de la lomographie ! Il ne faut pas réfléchir et arrivera ce qui arrivera ;) Rappel des règles:
      1 › Emporte ton appareil partout avec toi.
      2 › Utilise le tout le temps – de jour comme de nuit
      3 › Lomography n’est pas une interférence dans ta vie, mais en fait entièrement partie
      4 › Ose shooter depuis la taille
      5 › Approche toi le plus près possible de l’objet de ta lomographie
      6 › Ne réfléchis pas
      7 › Sois rapide
      8 › Pas besoin de savoir à l’avance ce que tu prends en photo…
      9 › …ni par la suite.
      10 › Oublie toutes les règles

  • Reply Laurelas 22 janvier, 2013 at 16 h 02 min

    La lomographie ça me plaît beaucoup, beaucoup! L’an dernier on m’a offert un fish eye, je finis tout juste la deuxième pellicule en ce moment. C’est un plaisir, et en même temps, comme c’est de l’argentique et que la pellicule n’est pas infinie, on ne prend plus vraiment de clichés « juste comme ça » qu’on modifiera (ou non!) sur PS ou qu’on jettera tout simplement à la poubelle. Des photos uniques en somme et l’idée me plaît bien…

    Bon, je découvre ton blog grâce à Hellocoton et en tout cas, tes photos au Diana sont très jolies – surtout celle à la plage, la dernière, et celles du pont Alexandre III :)

    • Reply Charlotte 22 janvier, 2013 at 16 h 12 min

      Merci beaucoup !
      Oui on est loin de la photographie numérique… ! Un charme propre à chaque cliché, qu’il est souvent impossible de recréer.

  • Reply Alex 22 janvier, 2013 at 20 h 30 min

    J’adore l’effet « vintage » des photos *-*

  • Reply Tristelune 29 janvier, 2013 at 22 h 22 min

    Ils sont vraiment sympas les demi-formats ; je pensais que les Diana ne prenaient que des photos carrées mais faut dire que je ne me suis pas tellement penchée sur cet appareil. Quand j’ai découvert la lomographie (il doit y avoir un peu plus d’un an, peut-être un an et demi) j’ai tout de suite été attirée par le La Sardina (que j’ai enfin eu pour Noël ^^) ; j’ai pété ma première pellicule avant-hier, elle a craqué au rembobinage (erreur de débutant…), mais j’ai déjà rechargé le bolide, j’ai récupéré un vieil argentique de mon copain dans lequel j’ai préparé une pellicule n&b, et il faut que j’achète une 110 pour faire revivre un vieil appareil tout chelou de ma mère. En fait, que ce soit la lomographie ou simplement l’argentique en général, je me dis ces derniers temps qu’on perd trop « l’âme » de la photo avec le numérique et qu’il faut faire revivre les pellicules.
    (après il y a le côté dramatique de la pellicule qui craque, 36 photos de disparues, sans aucune possibilité de sauvegarde…)

    • Reply Charlotte 30 janvier, 2013 at 10 h 54 min

      Attention: en effet les Diana F+ ne produisent que des images carrées, seuls les Diana Mini offrent les 2 possibilités ;)
      Zut, vraiment moche de perdre sa première pellicule en effet :/ J’espère que tu n’auras plus le problème et que tu pourras développer ton prochain film sans soucis !
      C’est quoi l’appareil chelou de ta mère ? Pour les pellicules 110 tu peux en acheter auprès de Lomography (par contre c’est plus délicat pour trouver un labo où les faire développer).
      Je ne dirais pas qu’on perd l’âme de la photographie avec l’argentique, car ça fonctionne pareil, ce sont plutôt les gens qui perdent les notions de base avec le bon vieux mode « auto » sans chercher à comprendre comment ça fonctionne… ;)
      Pour ma part je n’ai jamais quitté l’argentique car les 2 se complètent bien, et parce que le rendu n’est jamais le même.

      • Reply Tristelune 30 janvier, 2013 at 12 h 15 min

        Je reste aussi proche du numérique parce qu’il offre des possibilités que l’argentique n’offrira jamais, mais avec le numérique on ne fait presque plus développer les photos (du moins pour la majeure partie des gens), il n’y a pas le stress de savoir si la photo va être ratée ou non, on peut prendre la même chose cinquante fois en photo jusqu’à n’en savoir plus laquelle choisir.
        L’appareil photo de ma mère est un Kodak Ektra 12-3F (http://www.ken.lyndrup.dk/images/Kodak%20Ektra%2022-EF.jpg) ; je savais pour les 110 chez Lomography et je pense que je ne vais pas tarder à en acheter une pellicule, et je n’aurai plus qu’à faire appel audit site pour la faire développer ! ;)

        • Reply Charlotte 30 janvier, 2013 at 12 h 23 min

          Oui c’est le plus simple pour le développement ;) Tu vas avoir de quoi t’amuser !

  • Reply Sara 26 février, 2014 at 17 h 54 min

    Bonjour Charlotte,

    Ton article est passionnant (même si je le vois un an après la bataille)! J’ai découvert Lomography un peu en même temps que la plupart des gens, du fait du marketing que tu dénonces. Je comprends que la logique commerciale te dérange, mais dans mon cas, elle m’a permise de découvert un tout nouvel univers. Je ne suis pas une grande photographe, mais l’univers et le rendu des lomo attire mon oeil depuis plus d’un an maintenant. Je viens à l’instant de craquer pour un Diana mini que je ne devrais tarder à recevoir et les interrogations fusent :

    – Es-tu toujours aussi satisfaite de ton Diana mini?
    – Quelle pellicule à ta préférence?
    – Quelle film choisir si on n’a pas de flash?
    – Quelles réelles différences entre 100 ISO, 400 ISO et 800 ISO?

    Je m’excuse d’avance pour toutes ces questions de néophytes, je me doute que ce n’est pas ton rôle de m’initier à la photo Lomo. Mais je me noie un peu dans les multiples articles que je peux lire sur internet…

    Et tes photos sont top!

    Merci.

  • Reply Thomas B 30 avril, 2014 at 13 h 31 min

    Une belle série ! Des plans sympas et vraiment bien shootés ! Ma préférence pour la 1.

    • Reply Charlotte 5 mai, 2014 at 11 h 58 min

      Merci Thomas, j’avoue la première est aussi ma préférée ;) Pour le reste pas beaucoup de mérite, juste l’instant… L’avantage de se type d’appareil, on se libère beaucoup de certaines pensées handicapantes pour ne saisir que le moment présent.

  • Reply Lili Thistle 1 juillet, 2014 at 20 h 42 min

    Salut,

    j’ai lu en diagonal tous les commentaires mais je n’ai pas réussi à trouver quelque chose qui pourrait m’aider à m’éclairer. Voilà j’ai moi aussi craqué pour un Diana Mini, j’ai fais ma première pellicule (youpi!) quand je l’ai amené au labo photo j’ai vite déchanté = ils ne développent plus ce format !
    Hors j’ai pu avoir les négatifs, maintenant je me retrouve un peu coincé, où puis je amené mes négatifs pour que l’on me les développe ? Et comment cela se fait il que dans un labo photo ils ne puissent pas les développer alors qu’en magasin il n’y a à l’air d’avoir aucuns problèmes ? J’ai l’impression d’avoir était prise pour une idiote… et je n’ai pas envie d’abandonner mon Diana pour ça.

    Merci d’avance si tu peux me renseigner !!!!

    Puis tes photos sont tellement bien réussi que ça me donne encore plus envie de voir le résultat de ma pellicule !

    • Reply Charlotte 2 juillet, 2014 at 9 h 59 min

      Bonjour Lili,

      Alors en effet certains laboratoires ne font plus de développement argentique, et se contente du numérique, au grand damn des amateurs de pellicules et de chimie ! Quelque chose me surprend dans ton message: tu as pu faire développer ta pellicule, mais tu n’as pas pu avoir de tirages papier ? C’est étrange. Un laboratoire qui fait encore de l’argentique, fait l’ensemble du processus normalement… Où as-tu fait développer ton film ?

      Enfin, malgré cette petite mésaventure, je tiens à te rassurer, il existe encore de nombreux laboratoires qui proposent des prestations pour la photographie argentique. Pour t’aider je vais avoir besoin de ta localisation, afin de voir où tu pourras te diriger. Sinon, il existe plusieurs solutions sur le net.

      • Reply Lili 2 juillet, 2014 at 18 h 57 min

        Oui c’est bien ça, ma pellicule est développée mais je n’ai pas les tirages. Surtout que j’ai pu faire développer une autre pellicule d’un autre argentique. Tout a étais question de format du tirage..
        Dans une boutique Phox. J’habite à Poitiers (86). Oui j’ai vu qu’il y avait possibilité de numériser les négatifs via un scanner mais je ne peux pas le faire avec le mien :( Merci beaucoup pour ton aide!!

        • Reply Charlotte 3 juillet, 2014 at 9 h 59 min

          Je suis un peu perdue dans tes propos. Tu as pu développer et avoir des tirages d’une autre pellicule mais juste le développement de ta pellicule de Diana Mini ? Est-ce vraiment un Diana Mini ou alors tu confonds avec le Diana F+ qui lui fonctionne avec des film 120mm (et non 135mm). Car c’est très incompréhensible comme « problème ». Pourquoi pouvoir faire des tirages d’une certaine pellicule et non d’une autre, je ne comprends pas.

          Pour ce qui est de la numérisation des négatifs il faut un scanner photo, tous les scanner ne peuvent pas le faire. Mais de nombreux labo proposent aussi cette option. Ce qui permet notamment de faire des économies en ne faisant ensuite que des tirages des photos intéressantes par exemple.

          Après une petite recherche peut être que tu peux aller voir dans cette boutique: IMAGES 86 – 12 RUE CARNOT
          POITIERS

          Sinon, en ligne, plusieurs enseignes proposent le développement par correspondance, voici deux exemples:
          – Négatif Plus (http://negatifplus.com/var/images/pub_home/notice.pdf)
          – Lomography (http://shop.lomography.com/de/services/lomolab-services-europe/standard-development)

  • Reply Lili 3 juillet, 2014 at 19 h 17 min

    Désolé. « Tu as pu développer et avoir des tirages d’une autre pellicule mais juste le développement de ta pellicule de Diana Mini ? » l’autre pellicule dont j’ai pu avoir les tirages c’est celle d’un appareil Haking.
    J’ai bien un Diana mini et je n’ai que les négatifs.
    Merci pour les deux liens! Je me débrouillerais. Merci beaucoup en tout cas de ton aide!

    • Reply Charlotte 3 juillet, 2014 at 19 h 28 min

      Donc deux pellicules 135mm. Je pense donc que c’est un manque d’effort de la part du labo en raison du format « carré » des vues prises avec la Diana Mini mais cela n’empêche en aucun cas de faire des tirages… Cela laisse simplement des bandes blanches. Et aussi parce qu’il faut parfois vérifier que le négatif est bien calé car avec le Diana Mini parfois les vues ne sont pas espacées de façon régulière. En gros c’est ce que j’appelle du non-professionnalisme du personnel du labo (qui n’a surtout pas envie de s’embêter tant pis pour le client). Change donc de labo ;)

      • Reply Lili Thistle 10 juillet, 2014 at 18 h 27 min

        Je m’en doutais tellement ! En tout cas j’avais déjà fait mon choix suite à tes réponses que je n’irais plus là bas ! Je vais essayer ce week end d’aller à l’adresse que tu m’as donné. En espérant que celui ci fasse un petit effort !!!
        Encore merci pour tout ! :)

  • Reply aurélie 4 juillet, 2014 at 22 h 04 min

    Bonsoir , j’ai prit beaucoup de plaisir à lire ce beau petit billet , étant photographe , principalement numérique j e me met petit par petit à l’argentique.

    Pour faire court , je suis tombé aujourd’hui sur le Diana Baby , et comment dire , j’ai littéralement craqué. C’est mon tout premier lomo/argentique , ce tout petit boitier m’a séduit , j’espère que je ne serais pas déçu par les clichés, celui-ci me permettra surement à agrandir la collection <3

    Bonne soirée :)

  • Reply Marion 10 juin, 2015 at 17 h 04 min

    Bonjour Charlotte,
    Je viens d’avoir un Mini Diana et question idiote, comment sait-on qu’il reste encore des clichés sur la pellicule ? J’ai l’impression d’avoir pris déjà une centaine de photos, mais impossible de savoir exactement si il m’en reste encore à prendre sur la pellicule…
    Merci de tes précieux conseils !

    • Reply Charlotte 11 juin, 2015 at 10 h 07 min

      Bonjour Marion,
      Il suffit tout simplement de regarder le nombre affiché sur le compteur de vues (voir molette) qui indique le nombre de photos déjà prises. Si tu es en demi format cela est normal d’avoir l’impression d’avoir déjà pris beaucoup de photos puisqu’il est possible de prendre jusqu’à 72 photos dans ce mode.

  • Reply Eva 11 juin, 2015 at 0 h 38 min

    Bonjour,
    J’ai un fisheye depuis 3 ans, je l’adore vraiment mais quand je fais developper les photos elles ne sont jamais nettes, toujours granuleuse, trop sombre ou trop claire. J’ai beaucoup de mal à faire de bonnes photos avec. Vous avez une idée de pourquoi ?
    Merci

    • Reply Charlotte 11 juin, 2015 at 10 h 09 min

      Bonjour Eva, cela est sans doute dû au film utilisés. Il est important d’utiliser une sensibilité adaptée aux conditions lumineuses. Je te conseille aussi de tester plusieurs marques/films afin de trouver celui qui te convient le mieux.

  • Reply Marie 22 juin, 2015 at 9 h 42 min

    Bonjour Charlotte,

    On m’a offert un Diana Mini avec lequel j’ai pris plein de photos. Je suis allée à la FNAC pour faire développer 5 pellicules, ils me les ont rendues 2 semaines après en me disant qu’ils n’arrivaient pas à les développer. Sais tu vers quel labo je pourrais me tourner ? Photo service? Kodak?

    Merci pour ton aide,

    Marie

    • Reply Charlotte 22 juin, 2015 at 10 h 23 min

      Bonjour Marie,
      Quel est ton problème exactement ? La Fnac n’a pas pu développer tes photos ou faire les tirages ? C’est un problème différent. Qu’ils n’aient pu développer me semble assez improbable, par contre il est possible qu’ils n’aient pu réaliser de tirages (dû au format particulier des photos, et un gros manque d’effort de leur part puisque c’est automatisé, reprendre les vues unes par unes serait trop long tu comprends…ahem). Où habites-tu ?
      Envoies-moi un mail sur contact@charlottebocquet.com ;)

  • Reply Marie 28 juin, 2015 at 17 h 52 min

    Je t’écris un mail :)

  • Reply Frédéric 1 septembre, 2015 at 17 h 36 min

    J’ai failli en prendre un mais je trouvais que le déclencheur était trop dur pour ne pas bouger, déjà que j’ai tendance à la tremblotte ;) (du coup comme j’avais déjà d’autres 35mm « pas lomo » et un F+ je suis parti sur un Sprocket Rocket, je suis impatient de voir les résultats)

  • Reply cassandra 28 novembre, 2015 at 20 h 37 min

    Bonsoir, connais tu un site sur lequel je pourrai commander un câble de déclenchement pour un diana mini, parce que je n’en trouve que des petits et j’en souhaiterai un plus long, j’ai vu qu’il en existait de 10m, mais je n’arrive pas à en trouver. Une idée ?
    Merci de ton aide :)

  • Reply Neskalok 5 décembre, 2015 at 19 h 34 min

    Bonjour Charlotte,
    Petites questions, cela va faire pas mal de temps que j’utilise le diana F+ avec des Instax, n’en ayant plus, j’ai chargé ma pellicule 120 que je gardais de coté. Bon j’ai du me tromper sur les premiers clichés ayant mis le cadre 46.5 et tout en shootant avec le petit cadre rouge « 16 »… Est-ce grave ? Tout en sachant qu’il me reste environ 9 clichés a prendre en regardant dans le cadre rouge « 12 », vaut-il mieux que je continue avec le « 12 » ? Je connais pas le terme de ce petit cadre desolé haha !
    Dernière question, une fois la bobine finit, puis-je l’enlever du boitier pour remettre des Instax ? Merci d’avance et desolé pour toutes ces questions ! :)

    • Reply Charlotte 7 décembre, 2015 at 10 h 33 min

      Bonjour Kevin,
      Le cadre en plastique permet de prendre plus de photo sur la pellicule car celles-ci sont plus petites. On peut alors prendre 16 photos au lieu de 12. Le bouton situé à l’arrière de l’appareil permet de se repérer sur le film pour avancer celui-ci correctement. Si tu as mis le cadre et oublié de basculer le bouton sur 16 ce n’est pas trop grave, tu as juste perdu du film pour rien en l’avançant comme pour le format plus grand. Tu peux basculer celui-ci en court de film, afin d’avoir les bons repères.
      Pour ce qui est du dos instax, tu pourras simplement le remettre en place une fois ta pellicule finie et déchargée de l’appareil.

  • Reply NESKALOK 8 décembre, 2015 at 21 h 54 min

    Merci de votre réponse rapide :)
    Ha oui donc du coup je peux moi même enlever le dos argentique, ça ne détériora pas ma pellicule ? Enfin je veux dire par là que l’exposition à la lumière n’abîmera pas mes photos ? Bon courage pour la suite !

    • Reply Charlotte 8 décembre, 2015 at 22 h 01 min

      Houlà non malheureux, JAMAIS en cours de pellicule bien entendu ! ;) Tu pourras remettre ton dos instax une fois la pellicule 120 terminée et retiré pour la faire développer.

  • Reply Myriam 17 mars, 2016 at 19 h 36 min

    Bonjour,
    j’aimerai savoir… de combien est le iso de la pellicule utilisé dans vos photos? et où peut on trouver des pellicules et les ressortir…
    Merci pour tes petites infos, bonne chance pour la suite ;)

  • Leave a Reply