Matériel Photographie Instantanée

90s revival : le Polaroid Supercolor 635 cl !

18 mars, 2013

Après les présentations du Fuji Instax Mini 7s, et du bon vieux Polaroid EE100, aujourd’hui je vais vous présenter un 3ème appareil photo instantané que j’affectionne particulièrement: le Polaroid Supercolor 635 CL ! Et de façon plus générale, les Polaroid type 600, la série la plus courante et symbole des années 90. Ce type d’appareil vous l’avez forcément déjà croisé, et même utilisé pendant votre enfance ou adolescence, c’était un peu le must have de la photographie branchée dans les soirées avec les copains. Même les Spice Girls ont eu leur propre édition avec le SpiceCam ! (D’ailleurs celui-là tu peux me l’offrir, j’étais tellement fan, j’en serai reconnaissante à vie.)

Aujourd’hui le Polaroid revient en force, et on le re-croise régulièrement dans les rues (et dans les soirées les plus branchées, toujours), il faut dire qu’il est difficile de ne pas succomber au charme inimitable des photos prises avec ce type d’appareil. Si il existe des solutions d’impression qui reprennent le format, tel que Printic ou Polabox par exemple, il ne s’agit pas du tout de Polaroid. Juste une impression papier qui fait la blague pour quelques euros. C’est sympa, ça a son charme, mais ça ne sera jamais la même chose qu’une véritable photographie avec un appareil Polaroid.

La production des films Polaroid a été définitivement arrêtée par la marque il y a quelques années, trouver des packs de films était un véritable défi (et surtout une rude épreuve pour le porte monnaie), mais fort heureusement une équipe d’irreductibles a pris la relève avec The Impossible Project ! Ainsi il est désormais bien plus facile de se procurer des films, plus besoin de scruter les enchères sur ebay pendant des jours. Le Polaroid n’a jamais été économique, les photos revenaient déjà cher dans les années 90 (je me souviens qu’un pack de 10 photos coutait aux alentours de 65F), c’est encore plus vrai aujourd’hui puisqu’il vous faudra dépenser environ 20€ pour un pack de 8 photos. Soit 2,5€ par prise de vue… ça fait réfléchir !

Utiliser ce type d’appareil représente donc un véritable petit budget et il est important de l’utiliser avec parcimonie et de réfléchir avant de déclencher l’obturateur. Personnellement j’ai appris à dire non aux copains qui trouvent ça vachement rigolo et qui veulent faire 5764 photos. Mon banquier il va pas être super ok (et moi j’ai pas trop envie de manger des pâtes pendant 3 mois pour des photos sans intérêt particulier). Alors le Polaroid c’est vraiment pour des instants précis, il faut savoir faire des choix parfois pour éviter de tout cramer d’un coup.

Fiche technique du Polaroid Supercolor 635 CL. Outre le super look avec son petit ruban arc-en-ciel (la classe à Vegas tout de même, il faut bien l’avouer), l’avantage de ce modèle est la possibilité de pouvoir changer la mise au point et ainsi faire des portraits rapprochés (d’où l’indication CL sur le modèle). Il y a donc 2 possibilité de mise au point: soit 0,6-1,2m, soit 1,2m-infini. Comme chaque appareil de ce type, c’est assez large et aléatoire… impossible d’être trop précis. Il est aussi possible de régler la luminosité, plus clair ou plus foncé ou normal. Et enfin on peut choisir de photographier avec ou sans flash. Si vous souhaitez plus de détails, voici un lien avec le guide d’utilisation des appareils de la série. Concernant l’alimentation, le Supercolor est alimenté par les pack films, ceux-ci contiennent une batterie qui permet la mise en route de l’appareil, il est donc impossible de le mettre en marche sans film préalablement chargé.

Pour continuer avec l’utilisation, bien qu’il n’y ait que peu de réglages à effectuer avant la prise de vue il est important de bien vérifier que ceux-ci soient correct pour éviter toute déception lors de la révélation de la photo. Très sensible à la lumière, contrairement à l’idée qu’on se fait de la photo Polaroid qu’on sort qu’on secoue pour voir la photo apparaître, il est très important de protéger le film de la lumière, ainsi dès que la photo sort il faut vite la ranger dans une poche (par exemple) pour stopper l’entrée de lumière est éviter une surexposition. Il serait dommage de gâcher des photos. Les films sont d’ailleurs très capricieux, et il n’est pas rare de voir des défauts apparaître sur l’image ou des couleurs assez particulières… Mais c’est aussi ce qui fait le charme de ces bons vieux clichés !

Où acheter/combien ça coûte ? Le Polaroid étant devenu un objet à la fois culte et à la mode, les prix d’achat s’en ressentent. Il est donc très important de faire attention à ce qu’on achète et à combien. Par exemple à Paris, sur les brocantes, je suis souvent outrée devant les prix pratiqué par certaines personnes sans scrupules qui vendent des Polaroid bien au delà de leur valeur (approximative) réelle. Les Polaroid sont bien trop souvent sur-estimés. Par exemple pour les appareils type 600, qui sont pour la plupart encore très courants (la production ayant été très importante), une moyenne de 30€ est tout à fait raisonnable. N’hésitez pas à regarder lors des brocantes, vous pourrez sans doute en trouver pour quelques euros, les gens voulant simplement s’en débarrasser ! Ebay peut être un outil intéressant mais attention toutefois à la frénésie des enchères. Enfin les petites annonces regorgent parfois de bonnes surprises à des prix dérisoires. L’appareil en lui-même est donc très très abordable, et peu cher. C’est l’utilisation qui coûte sérieusement comme j’en parlais plus haut. Le fonctionnement des appareils n’est pas toujours garanti, puisque pour la plupart il faut un pack film pour mettre l’appareil en route, que les gens n’ont plus. Il n’est donc pas idiot si vous souhaitez faire l’acquisition d’un appareil de vous munir d’un pack pour tester l’appareil avant de l’acheter, et ainsi éviter toute mauvaise surprise. Parfois l’état des appareil est souvent indiqué comme « testé », c’est à dire que l’appareil a été vérifié et qu’il fonctionne encore très bien. Néanmoins c’est souvent, surtout, une excuse pour revendre l’appareil plus cher. Attention donc aux arnaques, soyez attentif et n’hésitez pas à vous renseigner sur les modèles avant d’acheter à n’importe quel prix.

Quelques exemples de clichés pris avec mon Supercolor:
8005350687 tumblr_lu8jd7ebLZ1qb388jo1_1280 5918207567

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Fay 18 mars, 2013 at 12 h 40 min

    Pouah ! J’adore !! La saison des brocantes va reprendre, j’ai bien l’intention de faire le stock de pola. Grâce à The Impossible Project, j’espère pouvoir récupérer les pelochs !!

    • Reply Charlotte 18 mars, 2013 at 15 h 03 min

      J’espère que tu trouveras ton bonheur ! Pour les films, il est très facile de s’en procurer, le seul bémol c’est le prix, et les frais de port, 10€ si mes souvenirs sont bons donc pour rentabiliser mieux vaut en commander plusieurs d’un coup ce qui fait très vite grimper la facture malheureusement.

  • Reply Clémentine. 18 mars, 2013 at 14 h 25 min

    Ton article est très intéressant. J’ai toujours mon Polaroid, le modèle SpiceCam (ahah) bien rangé dans sa boite! Dommage que les films soient si cher pour le peu de photos que l’on peut faire mais un jour j’en rachèterai…
    Très bonne journée ;)

    • Reply Charlotte 18 mars, 2013 at 15 h 04 min

      Oh jalousie ! Acheter un pack de temps en temps ça a ce petit plaisir suranné très agréable ;)

  • Reply Julien 21 mars, 2013 at 22 h 49 min

    J’ai peut-être un ou deux SpiceCam qui trainent chez moi, je regarderai si ça t’intéresse ;)

  • Reply Justine 10 juillet, 2015 at 13 h 39 min

    J’adore ton article, tu expliques super bien le bijou qu’est le Pola. Je viens d’avoir le 635 et j’ai hâte de faire des clichés (genre comme celui où tu as Aaron, rien que ça, jalousie, hi.) Du coup, vu que je ne m’en suis jamais servi, j’ai une petite question : lorsque le pola va se développer, je dois immédiatement le mettre dans le noir complet ?
    Bonne journée :)

    • Reply Charlotte 10 juillet, 2015 at 13 h 57 min

      Bonjour Justine,
      Merci à toi !
      Pour répondre à ta question, oui il faut protéger ta photo de la lumière dès sa sortie le temps qu’elle se révèle pour éviter une surexposition. Pour cela il suffi de la glisser immédiatement dans une poche par exemple, une boite ou dans ton sac avant de la ressortir une dizaine de minutes plus tard.
      Ps: pour AaRON, leur nouvel album sort le 18 septembre et il est à tomber. Ils seront en tournée à l’automne. (Fin de la minute promo)

  • Reply Justine 10 juillet, 2015 at 14 h 10 min

    Re,

    Ok, merci beaucoup pour tes précisions. Je viens de commander un pack colorfilm sur Impossible Project, je testerai !
    Ps: Aha, oui, j’ai tellement hâte ! Je les ai vu en Mai pour le « pré-tournée », ils étaient absolument géniaux !

  • Reply LAIGO 20 septembre, 2015 at 13 h 59 min

    Bonjour! Je viens d’acheter un Polaroïd 635 lm pour 2€ dans un vide grenier. Je vais voir chez des spécialistes si ils peuvent me dire si il fonctionne avant d’acheter un film . Merci pour les infos surtout pour le fait de la garder au noir !

  • Reply Rodrigues Elaura 4 octobre, 2016 at 18 h 26 min

    Bonjour ! Je voulais savoir si il y avait une différence entre le Supercolor 635 CL et CM?
    Merci d’avance !

    • Reply Charlotte 4 octobre, 2016 at 18 h 51 min

      Bonjour. C’est très simple, il s’agit de deux déclinaisons du modèle 635, le 635 LM (le CM n’existe pas) pour « lightmixer » équilibre le flash en fonction de la luminosité ambiante pour une meilleure exposition, quant au CL pour « close-up lense » permet des prises de vues rapprochées.

    Leave a Reply